macon

U

n vêtement professionnel de travail est un article d’habillement porté pour un usage professionnel. Il est soumis à des lois qui règlementent son usage ainsi que son entretien.

Souvent associé au « bleu de travail », tenue standard de l’ouvrier ou du travailleur manuel, l’utilisation du vêtement professionnel s’est aujourd’hui diversifiée et étendue à d’autres secteurs d’activités.

Il appartient à une industrie dont les normes de sécurité et les technologies textiles évoluent rapidement.

Normes vêtements de travail

1

NORME EN 470-1
Vêtements pour travaux de soudure et techniques connexes.

Vêtements de protection en environnements comportant des projections de soudure et de tronçonnage. (Noter que le tissu est endommagé par une flamme vive ou par la chaleur, mais il ne s’enflamme pas après éloignement de la source de chaleur)

2

Norme EN 1149
Vêtements de protection à propriétés électrostatiques

Les vêtements satisfont aux exigences de la norme CE EN 1149-5, vêtements de protection à propriétés électrostatiques.

Protège contre les décharges brutales d’énergie statique.
S’utilise sur les sites où les étincelles d’électricité statique peuvent enflammer des substances inflammables. 

Un contact avec la masse doit être établi et il faut porter des chaussures antistatiques.

3

Norme EN 340
Vêtements de protection contre les scies

Le standard est compréhensif et inclut des exigences générales en ce qui concerne le vêtement de protection, et est utilisé en combinaison avec d’autres standards.

Les exigences de la certification EN 340 sont que le vêtement régule l’ergonomie, le confort, la résistance dans le temps, le label et les informations à fournir aux clients.

4

Norme EN 381-5
Vêtements de protection contre les tronçonneuse

Le vêtement de protection est certifié EN 381-5, il donne à son utilisateur une protection contre les coupures causées par une tronçonneuse.
Le vêtement est classé pour sa résistance en fonction de la vitesse de la chaîne.

En accord avec EN 381-5 Il y a 3 différents designs:Le design A et B sont prévus pour des bûcherons professionnels, qui sont bien entraînés et qui connaissent leur métier.
Le design C couvre la jambe entière et est destiné à des personnes non professionnelles ou dans des conditions extrêmes telles que le travail en hauteur.

 

5

NORME EN 471
Vêtements de signalisation à haute visibilité

E.P.I. de Catégorie 2
Cette norme spécifie les caractéristiques relatives aux vêtements ayant pour but de signaler visuellement la présence de l’utilisateur, afin de le détecter et de le visualiser dans toutes les conditions de luminosité de jour et la nuit dans la lumière des phares.

Les EPI à haute visibilité sont regroupés en 3 classes, suivant le niveau de sécurité et de protection.

Attribut 1 : Classe de la Surface de la Matière (1 à 3)
Donne la classe de la matière visible de rétroréfléchissant et de fluorescent.

  • CLASSE 1 : niveau de visibilité le plus faible (exemples : baudriers).
  • CLASSE 2 : niveau de visibilité intermédiaire (exemples : gilets, chasubles, parkas bicolores)
  • CLASSE 3 : niveau de visibilité le plus élevé (exemples : parkas, vêtements intempéries)
Attribut 2 : Classe de la Matière Réfléchissante (1 à 2)
Donne la classe de la matière rétroréfléchissante en fonction de son coefficient de rétroréflexion.

6

NORME EN 343 (classe 3, 3)
Vêtement de protection contre les intempéries pluie, vent, froid

Résistance à la pénétration de l’eau (0 à 3) : c’est le niveau d’imperméabilité du vêtement.

Résistance Évaporative (0 à 3) : c’est le niveau de respirabilité du vêtement.

Domaine d’application :
La présente norme spécifie les caractéristiques des vêtements de protection contre l’influence des intempéries, du vent et du froid au dessus de -5°C.

Le premier numéro à droite du pictogramme indique la classe de la résistance à la pénétration de l’eau, le second la classe de la Résistance Évaporative.

7

Norme EN 531 classe A, B2, C1, E2 + EN 531 A, B1, C1
Vêtement de protection contre la chaleur

Cette norme spécifie les exigences de performances et les méthodes d’essai pour les matériaux utilisés dans les vêtements de travail pour les travailleurs de l’industrie exposés à la chaleur.Le vêtement est composé d’articles d’habillement de dessus constitués de matériaux souples destinés à protéger des parties spécifiques du corps.

Les cagoules et les guêtres sont incluses mais tous les autres types de protection de la tête, des mains et des pieds sont exclus.Le vêtement de protection respectant les exigences de la présente norme européenne vise à protéger les travailleurs de l’industrie contre les brefs contacts avec une flamme et contre au moins un type de chaleur.

La chaleur peut se présenter sous forme de chaleur convective, de chaleur radiante, de projections importantes de métaux fondus ou d’une combinaison de ces risques de chaleur. Les vêtements doivent satisfaire aux exigences générales des vêtements de protection, spécifiées dans l’EN 340.

Attribut 1 : Propagation de la flamme limitée (A) Testé selon une méthode régie par la norme EN 532 avec un résultat en tout ou rien

Attribut 2 
: Chaleur convective (de B1 à B5) Conformément à la norme EN 367

Attribut 3 
: Chaleur radiante (de C1 à C4) Conformément à la norme EN 366

Attribut 4 : Projection d’aluminium fondu (de D1 à D3, X = Non testé) Conformément à la norme EN 373

Attribut 5 : Projection de fonte en fusion (de E1 à E3, X = Non testé) Conformément à la norme EN 373

8

Norme EN 1149-5
Vêtement de protection contre l’inflammation

Les vêtements en protection à propriétés électrostatiques selon EN 1149 protègent contre les décharges susceptibles de provoquer une inflammation.

Cette norme ne s’applique pas à la protection contre les tensions.
vetement-protection

Commander des équipements de protection individuel vêtements de travail- EPI